Rachid Nekkaz,  Ghani Mehdi, Bakiri Messaoud, trois candidats potentiels à la présidentielle se sont rencontrés, ce mardi 26 février à Oran, à l’initiative de l’ancien député Tahar Missoum. Ces derniers se sont mis d’accord pour rejoindre « le mouvement de protestation populaire » contre le cinquième mandat.

L’ex-député Tahar Missoum, a affirmé que le candidat Ali Ghediri avait donné son accord pour prendre part à cette réunion « avant de se retirer ».

Posted by ‎رشيد نكاز Rachid Nekkaz‎ on Tuesday, 26 February 2019

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici