Abderrezak Makri est revenu, ce lundi 4 mars, sur son retrait de la course à la présidentielle décidé par le conseil consultatif du Mouvement de la société pour la paix (MSP). « Le mouvement a écouté le peuple », a-t-il assuré.

Abderrezak Makri a également évoqué le mouvement populaire en estimant que « ceux qui veulent imposer le cinquième mandat parient sur son épuisement ». « Le mouvement doit être conscient et ne doit pas permettre à qui que ce soit de le manipuler », a-t-il dit.

Le président du MSP tient en ce moment une conférence de presse au siège de son parti à Alger.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici