« Je me suis dit qu’il a seulement été tabassé, qu’on allait pouvoir le soigner », avance la grand-mère de Assil Belata encore sous le choc. Le jeune étudiant en médecine a été égorgé, dans la soirée d’hier dimanche, à la cité universitaire de Ben Aknoun à Alger. Il sera enterré, demain mardi, après la prière de Dohr.

LIRE AUSSI: Rassemblement à la faculté de médecine après le meurtre d’un jeune étudiant

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici