Ahmed Ouyahia a consacré le dernier chapitre de la présentation de la Déclaration de politique générale aux manifestations organisées contre le cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika. Le Premier ministre a prononcé un discours d’apaisement dans lequel il affirme que ce sont les « urnes qui vont trancher ».

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici