Bachir Frik, ex-wali d’Oran, a relaté, hier vendredi, comment Abdelkader Bensalah a été imposé par le général Mohamed Mediène, dit Toufik, ex-patron du DRS, comme tête de liste du RND à Oran lors des élections législatives de 1997.

« On l’a imposé sur la liste du RND et moi j’étais contre. Le responsables des services de renseignement au niveau régional m’avait dit que le général Toufik l’a appelé et lui a dit que Bensalah doit être tête de liste », précise Bachir Frik.

Selon l’article 102 de la Constitution, c’est Abdelkader Bensalah qui devrait assumer les charges de chef de l’Etat après la démission du président Abdelaziz Bouteflika mardi dernier.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici