Une personne est décédée de la grippe saisonnière, a confirmé mardi le ministère de la Santé, dans un communiqué répercuté par l’APS. Le pic habituel de l’épidémie de grippe survenant en janvier et février de chaque année, le ministère rappelle que celle-ci « peut être dangereuse et mortelle », notamment chez les personnes les plus exposées aux risques, à savoir « les personnes âgées de 65 ans et plus, les adultes et les enfants présentant une pathologie chronique, de même que les femmes enceintes, à toute étape de la grossesse ».
« La vaccination qui est essentielle, demeure la meilleure protection contre toute atteinte », note le ministère, qui rappelle que la période de vaccination «est encore en cours ». Le département de Mokhtar Hasbellaou affirme que le vaccin antigrippal est actuellement disponible dans toutes les structures de santé.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici