Smaïn Kouadria a critiqué, ce mardi 26 mars, la demande du général de corps d’armée d’appliquer l’article 102 de la Constitution. « C’est un coup d’État contre la volonté populaire », a estimé ce cadre du Parti des travailleurs (PT).

« La solution, c’est de donner la parole au peuple pour qu’il choisisse la forme et le contenu des institutions qu’il voudra mettre en place pour satisfaire toutes ses aspirations », a-t-il indiqué.

« Les dizaines de millions de citoyens réclament depuis le 22 février le départ du système et de tous ses symboles. Le parlement illégitime doit être dissous. Il ne peut en aucun cas gérer une période de transition », a-t-il dit.

LIRE AUSSI : Appel de Gaïd Salah à l’application de l’article 102 de la Constitution (Texte intégral)

Smaïn Kouadria a appelé à poursuivre la mobilisation notamment en participant aux manifestations du 29 mars prochain. « Contre tout coup de force s’opposant aux aspirations de l’immense majorité du peuple algérien. Toutes et tous dans la rue le 29 mars. Le combat CONTINUE Pour faire partir le système », a-t-il lancé.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici