L’Ordre des avocats d’Alger a appelé, ce dimanche 24 mars, le gouverneur de la Banque d’Algérie et l’ensemble des responsables des institutions bancaires « à s’abstenir de faire passer et de rembourser les contrats ou opérations commerciales qui servent des intérêts privés ».

Dans un communiqué signé par Me Abdelmadjid Sellini, l’organisation évoque la « situation actuelle du pays », « l’absence de stabilité dans les institutions de l’État » et « l’absence d’un gouvernement représentatif et légitime pour gérer les affaires de l’État ».

L’Ordre des avocats d’Alger évoque également des « informations qui circulent et qui sont sûres » portant sur des « opérations bancaires suspectes pour le transfert d’argent vers l’étranger dans le cadre de contrats et de marchés qui sont en contradiction avec l’intérêt général ».

L’organisation dirigée par Me Abdelmadjid Sellini indique que les personnes concernées par ces marchés ou opérations « s’empressent à faire pression pour les faire passer en exploitant le contexte actuel » du pays. « Tous les concernés par ce devoir doivent assumer leurs responsabilités », prévient l’Ordre des avocats d’Alger.

 

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici