Les deux anciens candidats de Top Chef 2020 « Adrien et Mallory » ont vécu une journée particulière ce jeudi 16 juillet 2020. En effet, alors qu’ils inauguraient leur nouveau restaurant au cours de la « guerre des restos », un imprévu vient bouleverser l’ouverture.

Cette année a été marquée par la participation d’Adrien Cachot et Mallory Gabsi dans Top Chef. Ces-derniers ont en effet ouverts leur friterie lors de l’épreuve de la guerre des restos. Malheureusement, quelques heures suivant son inauguration, un imprévu a nécessité la fermeture du restaurant.

Vendredi dernier, pour pouvoir mieux controler leur stock, les deux jeunes cuisiners avaient dû annoncer aux clients parisiens venus déguster leurs frites, qu’ils devaient fermer leur commerce pour plusieurs heures. Alerté par cette situation inattendue , Adrien s’est confié au journal le Parisien en affirmant : « C’est un désastre. On n’avait que deux friteuses. On pensait assurer 400 couverts en une journée, et on a été dévalisés en un midi. Difficile de réaliser l’engouement autour de Top Chef. Ce n’est pas le truc le plus intelligent qu’on ait fait. Je n’ai même pas envie de proposer à d’autres candidats de nous rejoindre pour nous aider, parce que ce ne serait pas un cadeau. Mais bon, ça va le faire, hein !« .

Face à cette catastrophe, des efforts de réaménagement s’étaient imposés aux deux complices, comme agrandir la cuisine et vite trouver de nouvelles friteuses pour espérer ré-ouvrir leur restaurant le soir même. Rappelons que la veille précédent cette catastrophe, Adrien et Mallory servaient leurs frites « non-stop » aux baladeurs qui traînaient soir dans la rue Parisienne 140° Street, du quai de la Tournelle. Rappelons que des Belges ont même réalisé le trajet depuis la Belgique pour déguster les frites des deux complices de Top Chef.

Qualité exige ! 

Suite à ce désastre, Adrien a déclaré : «  »C’est hypertouchant, hypergênant aussi de les faire attendre pour une portion de frite. Je pensais que ce serait tranquille au mois de juillet…« . Conscient de cette situation regrettable, le finaliste de « Top Chef 2020 » a exprimé ses excuses aux personnes qui après des heures de patience avaient dû repartir sans leur frites à cause de cette fermeture anticipée du restaurant. Une erreur fatale que les deux chefs comptent bien réparer pour l’avenir tout en conservant la qualité des frites proposées aux clients. Comme en témoigne ces propos: « On préfère tout éplucher, courir comme des malades et faire notre ketchup, que proposer des sauces toutes faites ! On veut que ce soit de qualité et accessible à petit prix. »