Membre du jury de « The Voice Kids », Kendji Chirac, nouvelle recrue dans l’émission a fait l’objet d’un bizutage mémorable par ses collègues. Ces derniers et plus précisément Soprano s’est livré sur le sujet.

Ça y est ! le coup d’envoi de The Voice Kids a été envoyé sur M6 il y a quelques semaines. Sur le banc des membres du jury, on retrouve le célèbre chanteur à la voix d’or, Kendji Chirac dont l’arrivée pour la première fois sur la scène de l’émission télévisée culte en tant que juré a été marquée par un bizutage marquant.

De candidat à juge

Une nouvelle édition de l’émission The Voice dédiée aux enfants a récemment été lancée sur M6. Cette année, quatre coachs vont s’arracher les futurs stars juniors de demain : Patrick Fiori, Jenifer, Soprano et Kendji Girac.Dans le cadre d’une entrevue auprès de Télé-Loisirs, Soprano a tenu à faire part de confidences croustillantes concernant les premiers pas du nouveau recru, Kendji Chirac, ancien gagnant de l’émission télévisée, désormais membre du jury.

L’interprète de « A nos héros du quotidien » a ainsi affirmé que son nouveau collègue avait l’avantage de connaître ce que vivaient les participants qui passaient l’audition à l’aveugle, après avoir déjà été à leur place, en soulignant que dès que l’ancien candidat parlait, on pouvait lire à travers ses yeux son vécu du passé, à la place des candidats. Un fait qui lui a permis de très vite prendre ses aises dans le programme télévisé, toujours selon les explications du chanteur Marseillais de 41 ans.

Kendji Chirac charrié par ses nouveaux collaborateurs

A son arrivée, les autres membres du jury avaient concocté une surprise à Kendji Chirac. Rappelons que ce-dernier avait renoncé à deux reprises la proposition de la production de devenir membres du jury du talent show. En effet, le futur papa avait été légèrement bizuté par ses collaborateurs, sans tomber dans l’abus pour autant, explique Soprano, qui avait avoué avoir mener un peu la misère au jeune homme pour son arrivée, en le bousculant un peu. Il poursuit en indiquant qu’il se sentait parfois mal à l’aise car il n’avait que des parents autour de lui, de quoi le désorienter de temps à autres. Les autres membres du jury ont ainsi profiter de ce point faible pour l’aider à bien intégrer la nouvelle équipe.