Le célèbre agent immobilier français, Stéphane Plaza, a partagé des révélations émouvantes sur son handicap lié à la maladie qui le fait souffrir « la dyspraxie »

Voici maintenant quinze ans que l’animateur phare de l’émission « Maison à vendre » porte haut les couleurs de la chaîne M6. En effet, l’agent immobilier de 50 ans a aujourd’hui fait le tour de plusieurs programmes télévisés à l’exemple de « Recherche appartement ou maison« , « Chasseurs d’appart » ou encore « Maison à vendre« .

Un cliché qui attise la curiosité sur la toile

De nature drôle et taquin, Stéphane Plaza aime partager sa joie de vivre à travers ses émissions. Néanmoins, il a tenu récemment à partager un sujet sérieux qui le porte particulièrement à cœur aux télespectateurs. En effet, l’animateur avait partagé le 14 mai dernier sur les réseaux sociaux, un cliché dans lequel il avait réalisé un collage avec sept autres grandes figures de la célébrité dont Albert Einstein, Johnny Hallyday, Jean Dujardin, Cara Delevingne, Tom Cruise, Daniel Radcliffe et Steven Spielberg… Un joli montage photo dont la description invitait ses abonnés à découvrir le lien qui unissait les huit personnalités qui y étaient affichées. Par la suite, il répond que la bonne réponse n’avait rien à voir avec leur beauté physique ou leur savoir-faire hors pair mais une pathologie commune baptisée « la dyspraxie ».

Stéphane Plaza fournit des explications sur la maladie dont il souffre

Suite à cette publication, le frère d’Olivier Plaza a tenu à renseigner ses fans sur cette maladie qui le fait souffrir depuis sa plus tendre enfance. Il explique ainsi qu’il s’agit d’un désordre de communication entre le corps et le cerveau. Bien que les deux organes fonctionnent normalement, le souci réside dans le fait qu’ils ne sont pas synchros dans leurs activités. Par la suite, Stéphane Plaza énumère les signes qui accompagnaient ce trouble neurologique en citant entre autres la dyslexie (incapacité à maîtriser la force), la maladresse physique, une difficulté à se repérer dans le temps et à se nettoyer tout seul après les toilettes… En dépit de ces impacts négatifs, la créativité se voyait développer. Un message touchant qu’il a conclu par l’importance d’assumer sa différence et de le transformer en une force plutôt qu’une faiblesse.