Le plateau d’Affaire conclue a récemment été le théâtre d’émotions vives. L’animatrice de l’émission Sophie Davant en a eu les larmes aux yeux. On vous dit tout !

Lundi dernier, les inconditionnels du programme télévisée « Affaire conclue » ont pu visionner de nouvelles enchères au côté de Sophie Davant et son équipe sur France 2. Une séquence qui a particulièrement été bouleversante pour l’animatrice de 57 ans, qui a fait part de son admiration envers la candidate du jour. Cette dernière travaillant en tant que famille d’accueil. 

Une émission au succès fulgurant

Chaque jour dans son magazine d’enchères, l’ex femme de Pierre Sled fait de belles rencontres, en faisant connaissance avec de nombreux vendeurs issus des quatre coins de la France pour venir vendre des objets antiques auprès de Julien Cohen, Alexandra Morel et compagnie… Une émission qui cartonne depuis son existence sur France 2. Lundi dernier, dans le cadre de la célébration de la 1000ème Affaire conclue, la présentatrice phare du programme télévisé, mal à l’aise en raison des dispositions sanitaires en vigueur, résultant de l’épidémie de Coronavirus, a eu le plaisir d’accueillir Chantal sur son plateau. La vendeuse star du jour était venue pour se débarrasser d’une jolie paire de chandeliers en métal argenté.

Des aveux bouleversants

Par la suite, Chantal s’est livrée sur son passé en évoquant ses anciennes responsabilités en tant que famille d’accueil. Des révélations qui ont directement touché le coeur de Sophie Davant. La vendeuse enchaîne par la suite que les enfants avaient commencé à la rejeter car elles prenaient de l’âge, mais elle a gardé une fillette durant une douzaine d’années avant de la mettre dans un foyer inspirant confiance. 

Des propos qui ont fait submerger un passé éprouvant chez l’acolyte de Caroline Margeridon. Cette-dernière confie alors se rappeler d’effrayantes histoires d’enfants qui avaient été enlevés de leur foyer d’accueil car ils commençaient à éprouver de l’attachement envers leurs parents adoptifs, et à appeler ces-derniers par papa et maman. Un fait qui visiblement a évolué explique Chantal. De quoi rassurer l’animatrice qui a lancé : « Ça m’a fait pleurer ce genre d’histoire quand je faisais Toute une histoire ! ».