Des milliers de manifestants rassemblés à la Place Maurice Audin à Alger. Photo prise par Hadjer Guenanfa.

20h20. En fin de journée, des volontaires nettoient les rues de la capitale après les manifestations.

20h10. Said Sadi publie un texte sur sa page Facebook où il revient sur le caractère « exceptionnel » des manifestations de ce vendredi (lire).

19h45. La Direction générale de la sûreté nationale a démenti avoir donné des chiffres concernant le nombre des manifestants qui ont pris part aux marches organisées à Alger ce vendredi (lire).

17h55. Des hommes d’affaires ont eux aussi participé aux marches à l’image de Hassen Khelifati, le PDG d’Alliances Assurance.

17h48. Des personnalités de l’opposition ont pris part aux manifestations de ce vendredi dont Said Sadi qui a pris part à la marche organisée à Tizi Ouzou contre le système.

17h15. A Skikda, les manifestants demandent le départ « du gang ».

ولاية سكيكدة رحيل كل العصابة مطلب الجميع

Gepostet von Où va l'Algérie am Freitag, 29. März 2019

16h49.  « Bouteflika rayeh rayeh, Eddi maak Gaid Salah »  (Bouteflika tu es partant, prends avec toi Gaid Salah), scandent les manifestants à Tamanrasset.

تمنغست29مارس2019# ترحلوا_يعني _ترحلو

Gepostet von ‎حركة مافرات‎ am Freitag, 29. März 2019

15h40. Au centre-ville d’Alger, les manifestants forcent le cordon de sécurité et marchent sur le boulevard Mohamed 5. « Djeich, chaâb, khawa, khawa (L’armée et le peuple sont des frères) », scandent des groupes de manifestants.

15h26. Des centaines de milliers de manifestants défilent à Mila et à Annaba, avec toujours les mêmes  slogans anti- système.  

#مباشر ميلةتجمع شعبي حاشد أمام مبنى الولايةالجمعة السادسة

Gepostet von ‎Mila Info – أخبار ميلة‎ am Freitag, 29. März 2019

شاهد عنابةمسيرة حاشدة من وسط ساحة الثورة بولاية عنابةلا صوت يعلو فوق صوت الشعب …✌

Gepostet von ‎عنابة نيوز‎ am Freitag, 29. März 2019

15h20. D’autres manifestants se sont rassemblés derrière le cordon de sécurité sur le boulevard Mohamed 5. La police antiémeute a de plus en plus mal à contenir la foule.

15h15. Des milliers de personnes continuent à manifester au centre-ville d’Alger. Le boulevard Mohamed 5 est toujours bloqué. « On ne va pas revenir en arrière. On ne va pas dormir jusqu’à la chute du régime », lit-on sur une banderole.

15h09. A Oran, les manifestants ont brandi des slogans contre  l’application de l’article 102 de la constitution.

مسيرات ضخمة تجوب شوارع مدينة وهران

Gepostet von Almagharibia am Freitag, 29. März 2019

15h04. Pour la première fois depuis le début des manifestations  contre le système, les  chaînes publiques  diffusent en direct les images des marches organisées à travers le territoire national.

L’image contient peut-être : 1 personne

14h45. La police antiémeute a utilisé une seconde fois les canons à eau pour empêcher le manifestants de forcer le cordon de sécurité. « Ulac smah, ulach (il n’y aura pas de pardon) », « Echaâb yourid iskat ennidham (le peuple veut la chute du régime) », scandent les manifestants.

14h30. La police antiémeute utilise les canons à eau pour maîtriser les manifestants qui tentent depuis plusieurs minutes de forcer le cordon de sécurité pour marcher sur le boulevard Mohamed 5.

14h15. La Place Maurice Audin est actuellement noire de monde. Des groupes de manifestants tentent de forcer le cordon de sécurité à l’entrée du boulevard Mohamed 5. « Klitou leblad, ya essarakine (vous avez bouffé le pays, vous êtes des voleurs) », scandent les manifestants.

العاصمة الآن🇩🇿

Gepostet von ‎Fibladi Algérie الجزائر‎ am Freitag, 29. März 2019

L’image contient peut-être : une personne ou plus, foule et plein air

L’image contient peut-être : une personne ou plus, foule et plein air

13h25. A Bejaia, les  riverains offrent des repas aux manifestants

Béjaia : les habitants offrent le repas aux manifestants.

Béjaia : les habitants offrent le repas aux manifestants.Source: https://www.facebook.com/bejaiasoisobservateur

Gepostet von Berbère Télévision am Freitag, 29. März 2019

L’image contient peut-être : nourriture

L’image contient peut-être : 16 personnes, personnes souriantes, foule et plein air

Les retraités de l’armée présents en force  pour la sixième  vendredi de mobilisation contre le système.

متقاعدي الجيش

Gepostet von La révolution des jeunes algeriens am Freitag, 29. März 2019

La mobilisation à Alger est grandioses. Les manifestations ont commencé bien avant la prière  de vendredi.

مباشر من العاصمة توافد المتظاهرين يتواصل En direct d'Alger, les manifestants de plus en plus nombreux.

Gepostet von DzWikileaks am Freitag, 29. März 2019

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et plein airL’image contient peut-être : 7 personnes, personnes debout

11h50. Les manifestants continuent d’affluer vers le centre-ville d’Alger. Ils scandent de nouveaux slogans pour ce sixième jour de mobilisation.

10h30. Lire sur Actu-fil.com : « À l’instar de la majorité des Algériens, les magistrats demandent un changement radical »

09h50. Des centaines de personnes se sont déjà rassemblées au niveau de la Grande poste. « Klitou leblad, ya Essarakine (vous avez bouffez le pays, vous êtes des voleurs) », scandent les manifestants.

9h40. Des jeunes ont passé la nuit devant la Grande poste en prévision des manifestations.

De nouvelles marches sont prévues, ce vendredi 29 mars, contre le système à travers tout le territoire national. Pour les Algériens, il ne s’agit plus de protester contre le prolongement du mandat du président de la République. Le départ d’Abdelaziz Bouteflika est désormais une quasi-certitude.

Mardi 26 mars, le vice-ministre de la Défense nationale et chef d’état-major a proposé l’application de l’article 102 de la Constitution. L’article en question porte sur la déclaration de vacance du pouvoir et prévoit deux situations: la maladie grave du président de la République, sa démission ou son décès.

Pour le général Ahmed Gaïd Salah, la mise en œuvre de cette disposition est une « solution à même d’aboutir à un consensus de l’ensemble des visions, et faire l’unanimité de toutes les parties ».  Quelle réponse apportera la rue à cette proposition ?

Hier jeudi, lors d’un rassemblement à la Grande poste, des manifestants dont des architectes et des victimes du terrorisme ont scandé pour la première fois des slogans hostiles au chef d’état-major.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici