Abdelmadjid Sidi Saïd a réaffirmé, ce jeudi 14 février, le soutien de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) à la candidature d’Abdelaziz Bouteflika. « Je suis fier de dire un mot du cœur des travailleurs et des travailleuses. Ill faut dire la vérité sans hypocrisie (…). Quand on prend des décisions ou des initiatives, on le prend avec courage, on a pris la décision en ce qui concerne (le soutien à) homme historique », a déclaré le patron de la Centrale syndicale lors de sa rencontre avec Abdelmalek Sellal.

Abdelmadjid Sidi Saïd a estimé que personne ne pouvait nier les réalisations. Lui aussi a rappelé  les moments difficiles vécus par les Algériens durant les années 1990. Il a évoqué la Charte pour la paix et la réconciliation nationale. « Avec cette décision, le moudjahid (Abdelaziz Bouteflika) est rentré dans l’histoire du pays et du monde », a lancé le secrétaire général de l’UGTA qui revient également sur le remboursement de la dette par anticipation. « C’est une décision historique également qui nous permet d’être tranquilles sur le plan social et économique », a-t-il dit.

Abdelmadjid Sidi Saïd a estimé que le candidat moudjahid « doit passer avec une majorité écrasante » le 18 avril prochain. « Celui qui ne ramène pas la famille pour voter, on le sanctionne », a ri le secrétaire général de l’UGTA qui a précisé ensuite qu’il « parle des syndicalistes ». « Il faut qu’on prouve au niveau international que cet homme historique n’est pas seulement aimé mais il est également choyé par le peuple, les travailleurs, les femmes et les jeunes », a-t-il insisté.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici