Selon des études scientifiques récemment entamées par des experts, le fait d’écouter des plaintes incessantes serait nocif sur la santé et le bien-être à long terme. 

C’est désormais scientifiquement prouvé. Bien qu’être attentif et empathique demeure un geste courageux et singulier, écouter des gens se plaindre aggraverait l’état de santé de celui qui l’écoute. En effet, ces ondes de négativité se transmettent facilement d’une personne à l’autre et risquent de gâcher votre vie à vous aussi. Résultats, le cerveau, rembourré de problèmes de toutes sortes, n’arrive plus à trouver les solutions adéquates. 

Tenez vous à l’écart de toutes sources d’ondes négatives ! 

Selon une publication du magazine Inc, se lamenter sur son sort serait néfaste à l’organisme, en fragilisant le système immunitaire, le rendant ainsi propice à diverses pathologies nuisibles à son bon fonctionnement. L’entrepreneur Trevor Blake souligne à cet effet que le fait d’écouter des paroles négatives sur le long-terme altère l’activité de l’hippocampe, l’organe qui est à l’origine de notre mémoire et nos capacités de réflexion. D’où l’importance selon lui de rester proactif en redirigeant la personne qui se plaint vers des propos plutôt positifs. 

Quelques conseils utiles…

Gardez votre distance

Blake soutient sa théorie comme quoi le fait de rester près d’une personne fumeur était néfaste pour ses poumons. C’est pourquoi il a décidé de garder ses distances. Il en va de même pour le cerveau. A force d’écouter des plaintes, il finira par s’auto détruire. D’où l’importance de se tenir à l’écart des personnes, de nature pessimiste. D’autre part, il est également possible de recommander des solutions au plaignant. A l’instar de la première option, il s’agit ici de venir en aide au plaignant en lui demandant gentiment de solutionner ses problèmes et arrêter de s’apitoyer sur son sort. 

Se défendre efficacement contre les pluies de plaintes 

En outre, lorsqu’on est vraiment pris au piège, il existe des stratégies mentales qui permettent de défendre nos neurones contre ces paroles toxiques. Toujours selon Blake, pour gérer cette crise, il est conseillé de se mettre à imaginer une cloche imaginaire, descendant du ciel, jouant le rôle d’un bouclier. Une arme redoutable pour se protéger contre les ondes négatives dégagées par le plaignant. Une autre approche consiste à s’éloigner psychologiquement du contexte actuel, comme si on était sous l’emprise d’une baguette magique, toujours selon les recommandations de l’entrepreneur. Quoi qu’il en soit, se plaindre est mauvais pour la santé et le bien-être. C’est pourquoi, il est toujours de rigueur de rester positif en toutes circonstances, et pratiquez par exemple des activités sportives en vue d’éliminer le stress, source incontournable précurseur de négativité