Le RND semble convaincu que le président Abdelaziz Bouteflika se présentera à l’élection présidentielle du 18 avril.  « Nous n’avons jamais douté de la volonté du président de la République. Il a toujours répondu à l’appel. C’est l’un de ses traits de caractère. C’est un homme de combat. Il s’est engagé pour la libération du pays à l’âge de 17 ans », a déclaré Seddik Chiheb dans un entretien accordé à L’Expression.

« Pour ce qui nous concerne, nous avons constaté, au RND, qu’il a conservé cet état d’esprit », a-t-il ajouté. Le porte-parole du parti d’Ahmed Ouyahia estime que le chef de l’État est « un homme de challenge ». « Même amoindri par la maladie, et le poids de la responsabilité qui lui pèse de plus en plus, il est resté lucide et prêt à relever les défis. D’ailleurs, sa présence à la tête de l’État est, à notre sens, un gage de sécurité, mais aussi de sérénité », affirme-t-il.

LIRE AUSSI: Comment Ouyahia voit la présidentielle du 18 avril prochain ? (Vidéo)

Interrogé sur le « manque d’offensive » de l’alliance présidentielle puisque aucune « instance électorale n’a été installée », Seddik Chiheb assure que ladite alliance « est prête à passer à l’action ». « Au-delà de ce qui peut être interprété comme un manque d’offensive, c’est en réalité de l’assurance et de la stabilité. Nous attendons que le président déclare lui-même sa candidature, pour passer à une étape plus active », a-t-il avancé.

« Ne vous en faites pas, le moment venu nous saurons être très visibles. Il n’y aura pas de miracle à cela. Les structures de l’Alliance sont celles des partis qui la composent et nous sommes présents dans les 48 wilayas », a-t-il conclu.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici