En cette période de vacances estivales, on n’est jamais loin des piqûres d’insectes, notamment celles des guêpes qui peuvent nuire à notre bien-être et être mortelles dans certains cas. Mais quels sont les risques et que faut-il faire dans une telle situation? 

Les guêpes peuvent nous attaquer sous différentes circonstances. Que ce soit dans le cadre d’un pique-nique entre famille, un après midi barbecue dans le jardin ou encore durant un dîner romantique sous les étoiles. Bien que les effets sont souvents bénignes, il peut arriver dans certains cas de mourir des suites d’une piqûre de guêpe. A ce titre, un homme de 52 ans, en pleines vacances, a récemment succombé, après avoir été piqué par une guêpe sur la langue. Découvrez les risques et les gestes à adopter en cas de piqûres par une guêpe. 

Piqûre de guêpe : les signes rencontrés

Les guêpes sont des insectes qui figurent dans la famille des hyménoptères, au même titre que les abeilles. Leur piqûre engendre des douleurs dont l’intensité diffère, selon la partie du corps qui a été touché. Par la suite une vague de symptômes apparaissent incluant une inflation sur la zone piquée. Ce qui conduit à des picotements de la même manière que les démangeaisons engendrées par les piqûres de moustiques et des punaises de lit. 

Astuces de premiers soins

Dans un premier temps, il faut impérativement enlever le venin au moyen d’une pompe à venin ou en utilisant un sèche cheveux ou un briquet par exemple, en afin de générer de la chaleur. En effet, contrairement aux abeilles dont le dard disparaît au cours de la morsure, la guêpe introduit du venin lorsqu’elle est au contact du corps humain. Par la suite, il faut vite aseptiser la blessure avec un désinfectant, ou à défaut, de l’eau savonneuse ou du vinaigre de cidre. Un geste primordial pour éviter une surinfection mortelle. Déposer quelques glaçons sur la plaie pour soulager la douleur ou appliquer du vinaigre de cidre,sur la partie infectée en humidifiant de coton. En cas de douleurs atroces intenses, il est conseillé de prendre un antidouleur, à l’exemple de l’ibuprofène ou du paracétamol et, le cas échéant, utiliser des corticoïdes.Quoi qu’il en soit, les parties du corps les moins vulnérables à une piqûre de guêpes sont les bras et les jambes. En revanche, lorsqu’elle advient dans la zone bucco-dentaire, une évacuation aux urgences est obligatoire afin d’éviter une asphyxie

Comment réagir face à une allergie? 

Lorsque la victime est allergique aux piqûres d’insectes, la situation peut se compliquer. Généralement, des problèmes de peau surviennent (urticaire ou inflammation). Ce qui exige l’usage d’une seringue d’adrénaline et de pilules antihistaminiques pour éviter le pire. Néanmoins, il peut arriver des complications plus graves, à l’exemple d’une crise d’asthme. Dans ce cas, contacter immédiatement les urgences au 015.