Le journaliste Samuel Etienne vient d’être récemment ému en apprenant l’histoire d’une petite fille trisomique. Il partage une émouvante réaction sur les réseaux sociaux. 

L’émouvante publication d’un père dont la fillette est atteinte de trisomie 21 a récemment bouleversé les internautes, suite à son chagrin de ne pas pouvoir emmener l’enfant s’amuser dans un mini-club pour enfants, dans le cadre des vacance d’été. A cet effet, l’animateur Samuel Etienne a réagi, en suggérant au papa de venir le rejoindre sur son plateau

Une déclaration bouleversante

Dimanche dernier, le père de la fillette trisomique avait partagé sa peine sur Instagram et sur Facebook. En effet, Rémy Bellet est à la tête d’une organisation dédiée dans l’action humanitaire, baptisée “Louis and co”. Ce-dernier s’était récemment plaint, le coeur lourd, de ne pas pouvoir emmener sa fille au mini club suite à son handicap. Samuel Etienne n’a pas pu rester sans rien faire face à cette terrible confidence. Touché par l’histoire douloureuse de la petite Louise, l’animateur de radio et de télévision français a décidé de prendre une initiative ferme. 

Un papa lassé par les réactions tardives de la société

Sur la toile, Samuel Etienne a fait part de son intention de réaliser le rêve de Rémy Bellet, afin que son souhait devienne une règle et non plus une exception. C’est ainsi que l’animateur de 49 ans, a fait la proposition alléchante au père de la petite Louise, en les invitant à venir sur la scène de Questions pour un champion, dès qu’ils pouvaient, après les avoir souhaiter de passer de bonnes vacances d’été. Le principal concerné, très touché par ce geste, a vivement exprimé sa gratitude envers l’icône de France 3. L’association qu’il gère, poursuit comme objectif de modifier le regard concernant l’handicap et la trisomie 21. Le jeune père avait fait aveu de vouloir comme toutes les familles se détendre, et passer des vacances heureuses avec les proches, lassé de l’indifférence de la société, qui met du temps à prendre des mesures, face aux personnes handicapées.