Said Sadi a qualifié le message d’Abdelaziz Bouteflika où il a annoncé le report de la présidentielle du 18 avril et son renoncement au cinquième mandat de « surréaliste ».

« En trois week-ends, notre jeunesse a réhabilité le crédit, l’honneur et le statut d’un pays dégradé par plus d’un demi siècle de tyrannie », écrit l’ancien président du RCD sur sa page Facebook.

« En une lettre surréaliste, le chef de l’Etat nous a renvoyés à la case des Républiques bananières irresponsables addicts du pouvoir », a-t-il ajouté.

1 COMMENTAIRE

  1. Le régime mafieux algérien spécialiste du recyclage du déchets et de l’usure rajoute à sa liste macabre de ses chefs d’œuvre, le non respect de la volonté populaire et piétinement de la contestation,(qui pari sûr le prochain chefs-d’œuvre

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici