Said Bouhadja a réagi, ce mardi 26 février, aux manifestations contre le cinquième mandat du président de la République. « Les slogans populaires contre la candidature de Bouteflika peuvent être justes comme ils peuvent être illégitimes. Le dernier mot revient au peuple », a déclaré l’ancien président de l’Assemblée populaire nationale (APN) à TSA.

Pour lui, il est nécessaire de répondre aux revendications de la population qui est sortie dans la rue. Ces manifestations sont « le résultat de l’absence d’une politique sage et souple envers le peuple et du fait de ne pas tenir compte de ses ambitions (…) », a ajouté Said Bouhadja qui « appelle au calme et à l’écoute des parties derrière ce mouvement ».

Dans une déclaration faite à Actu-fil.com le 20 janvier dernier, l’ancien président de l’APN avait affirmé qu’il soutiendra la candidature du président Bouteflika. Il avait ajouté qu’il se soumettra à la décision de son parti, le FLN.

LIRE AUSSI : Said Bouhadja : « je serai avec le président Bouteflika le 18 avril »

« En tant que cadre du FLN, je ne peux qu’appuyer les orientations de mon parti concernant les présidentielles d’avril » , avait-il précisé. « Comme tous les militants du FLN, je serai avec le président Bouteflika le 18 avril s’il décide de prendre part aux élections présidentielles », avait-il assuré.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici