Que se passe-t-il au RND. L’ex-Premier ministre fait face ces dernières semaines à une grande contestation au niveau de la base. Des démissions collectives sont quotidiennement signalées à travers les bureaux de wilayas. « Le parti connait une réelle désertion », confie un cadre du RND à Actu-fil.com, Ce dernier évoque une situation « explosive ».

Que reproche-t-on exactement à Ahmed Ouyahia ? « Ouyahia est vomi au RND, et il le sait », précise notre source. La position du chef du RND par rapport à la mobilisation populaire contre le président sortant et son départ du gouvernement « ont libéré les militants les plus perplexes ».

L’on reproche entre autres à Ouyahia « de mépriser les militants ». « Il a mis le parti à son service et au service du pouvoir. Il a transformé le RND en un parti appareil. La situation ne peut plus durer », précise notre source.

Aujourd’hui à Batna, des cadres et des élus du RND ont procédé à la fermeture du bureau du parti. Ces derniers ont dénoncé « la dictature » d’Ouyahia, l’accusant même d’avoir «  introduit l’argent sale au RND ». Ouyahia est appelé  à « démissionner ».

Concrètement, la mobilisation contre Ahmed Ouyahia s’organise et se renforce de plus en plus, mais elle n’a pas encore pris la forme d’un mouvement de redressement.

Le climat de tension qui règne au sein du RND « exige des décisions », poursuit notre interlocuteur. « La présence d’Ouyahia à la tête parti est synonyme de mort pour le RND », pensent les militants.

Selon nos sources, « Ouyahia n’a nullement l’intention de remettre sa démission ». « Ouyahia veut rester à la tête du parti, sauf qu’il a perdu le contrôle sur ses structures et ses cadres ». Un constat confirmé par un démenti publié par le parti dans sa page Facebook.

La cohabitation s’avère donc impossible. Ouyahia a-t-il fini par céder ?

Profitant de sa position au sein des institutions de l’État, l’ex-Premier ministre a su endiguer la contestation au sein de son parti. il a surtout pu ou imposer « son mode d’emploi », faisant d’ailleurs du RND, l’un des partis les « plus discipliné de la scène politique nationale ».

Cette force, Ouyahia ne l’a jamais puisé de sa popularité au sein  du RND, mais elle été totalement tirée de sa présence dans les rouages et les périphéries du pouvoir. Éjecter du pouvoir, Ahmed Ouyahia ne peut plus préserver sa main mise sur son propre parti.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici