Plusieurs enseignants ont lancé un appel, ce samedi 9 mars, « contre la fermeture des universités pour empêcher la poursuite de la protestation ». « Encore une fois, face à la protestation sans précédent des Algériens, les gouvernants se rendent coupables d’une décision illégitime en fermant les universités avant la date prévue pour les vacances universitaires », écrivent-ils.

« Il s’agit d’une manœuvre obsolète, voire ridicule, à travers laquelle il montre son mépris pour la jeunesse de son pays et son aveuglement face à la maturité politique dont elle a fait preuve depuis le début du mouvement de protestation », ajoutent les enseignants qui dénoncent la « façon dont les résidents sont renvoyés des citées universitaires ».

LIRE AUSSI: Appel des enseignants contre la fermeture des universités pour empêcher la poursuite de la protestation

Les signataires de l’appel dont Khaouala Taleb Ibrahimi, Fatma Oussedik, Louisa Dris-Aït Hamadouche et Zoubir Arous appellent les « étudiants, les travailleurs de ces universités à maintenir leur mobilisation partout où ils sont, en évitant les provocations de ceux qui sont prêts à faucher ce « blé en herbe », la merveilleuse génération qui vient ».

 

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici