Alger le 18/11/2014 Le secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), Amar Saâdani.(Photo/Sidali New Press)

Le FLN veut tenir son congrès extraordinaire les 18 et 19 avril au centre international des conférences à Alger. Une demande a été déposée auprès de la wilaya d’Alger pour obtenir l’autorisation. En attendant, l’instance dirigée par Mouad Bouchareb multiplie ses rencontres.

Selon des informations obtenues par Actu-fil.com, une réunion a eu lieu hier soir au siège du parti, après l’annonce de la démission du président Bouteflika, « pour examiner les dernières développements sur la scène politique ».

Cette rencontre à laquelle ont assisté Mouad Bouchareb, Mahdjoub Bedda, Hocine Kheldoune et Abderrahmane Belayat, « s’est penchée aussi sur la liste des congressistes ».

Selon notre source, « prise par le temps, la direction du FLN est en course contre la montre pour finaliser la liste des déléguées ». A Bouira, « les congressistes ont été désignés sans aucune concertation », précise  notre source.

A Hydra, le siège du parti est sous haute surveillance. « La direction appréhende la réaction des contestataires, notamment les membres du comité central qui contestent la légitimité de l’instance dirigeante ».

Pour rappel, 28 membres du Comité central ont saisi le 20 mars, le Conseil d’Etat pour dissoudre l’instance dirigeante du parti. Parmi les signataires de cette requête, plusieurs anciens cadres dirigeants et membres du bureau politique dissous. L’on citera entre autres, Rachid Assas, Ahmed Boumehdi, Mustapha Maazouzi, Abdesslam Chelghoum.

Les contestataires sont déterminés à bloquer le congrès extraordinaire. « On les empêchera de tenir le congrès extraordinaire », explique à Actu-fil.com un membre du comité central.Ce dernier accuse la direction « de vouloir profiter de la conjoncture pour précipiter la tenue du congrès  et désigner ce qu’ils croit être une direction légitime ».

Apostrophé par Actu-fil.com, le porte-parole du FLN, Hocine  Kheldoune assure que le congrès  n’est pas lié à la démission du président Bouteflika ».

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici