Président de TAJ

Amar Ghoul a tenu, ce mardi 1er janvier, à expliquer son initiative visant à organiser une conférence nationale en démentant l’avoir conditionnée par le report de l’élection présidentielle. « La question est claire : pour que les élections se tiennent dans les délais, il faut convoquer le corps électoral soit le 11 janvier, soit le 18 janvier, soit le 25 janvier selon la loi. Cela est évident », a soutenu d’emblée le patron de TAJ lors d’une conférence de presse.

عمار غول: انا لم أتحدث إطلاقا عن تأجيل الرئاسيات أو تمديد عهدة بوتفليقة .. الانتخابات ستُجرى في وقتها .

عمار غول: انا لم أتحدث إطلاقا عن تأجيل الرئاسيات أو تمديد عهدة بوتفليقة .. الانتخابات ستُجرى في وقتها .. ونجدد دعوتنا للرئيس للترشح والاستمرار في قيادة البلاد

Gepostet von Journal el Bilad am Dienstag, 1. Januar 2019

« Dans le cadre de notre appel à excellence le président de la République de se présenter à la prochaine présidentielle, et nous attendant sa décision, on supposait évidemment que la présidentielle se déroule dans les délais prévus », a-t-il avancé. Amar Ghoul a réaffirmé le soutien de son parti à toute décision qui pourrait être prise par le président Abdelaziz Bouteflika.

« Lorsqu’on a proposé l’initiative de conférence nationale, nous avons dit qu’elle était valable pour n’importe quel moment et n’importe où. Elle sera la bienvenue avant ou après la présidentielle », a ajouté le responsable de TAJ qui a également assuré n’avoir jamais « lié cette initiative » au report ou à la tenue de l’élection présidentielle.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici