La révision de la règle 51/ 49 n’est pas à l’ordre du jour. C’est ce qu’a affirmé le ministre de l’industrie et des mines, Youcef Yousfi, ce mardi 12 février, lors de son passage au Forum du Quotidien Ech-Chaab. « La règle 51/49, ce n’est pas du coran. Cette règle est venue corriger certaines dérives qui se sont produites. Qui sait? Demain avec l’évolution de notre industrie, et si l’intérêt de l’Algérie l’exige, la règle sera revue. Mais sa suppression n’est pas à l’ordre du jour », a affirmé le ministre de l’industrie.

Dans un autre chapitre, le ministre est revenu sur la lancinante question des prix des véhicules montés en Algérie. « La compétition entre les fabricants et la participation de plus en plus active de l’industrie algérienne pèseront sur les prix des véhicules », précise Yousfi. Avant d’ajouter, « notre objectif c’est d’avoir une industrie automobile crédible, solide, compétitive et capable d’exporter ses produits ».

Le ministre rappelle enfin que le cahier des charges impose aux constructeurs automobiles certaines règles et « nous sommes la pour les faire respecter ».

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici