Les députés du Front des Forces SocialisteS (FFS)  ont organisé,  ce lundi 25 février, un rassemblement  dans le hall de l’hémicycle, en signe de solidarité aux manifestations  contre le cinquième mandat.

Les députés qui ont boycotter la présentation de la déclaration de politique générale par le Premier ministre Ahmed Ouyahia, ont appelé le peuple algérien «   à un  boycott massif » des prochaines élections.

Le parti a rendu public une déclaration dans laquelle  il affirme «  suivre avec attention la dissidence  citoyenne  pacifique »,  mentant en garde le pouvoir « contre le recours à la force ».

Pour le FFS, les algériens doivent protester pour mander « le départ du régime qui est en faillite ».

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici