Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées, dans la matinée de ce lundi 11 février, à la faculté de médecine après le meurtre d’un étudiant à la cité universitaire de Ben Aknoun, a-t-on appris auprès d’un médecin résident qui a pris part à la manifestation.

Originaire de Bordj Bou Arreridj, le jeune étudiant en troisième année de médecine a été retrouvé gisant dans son sang après avoir été égorgé par deux individus dans sa chambre, affirme notre interlocuteur.

Un dispositif sécuritaire a été mis en place autour de la faculté de médecine, selon la même source.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici