Le FLN a désigné, ce samedi 9 février, le président Bouteflika comme le candidat du parti à l’élection présidentielle d’avril. Le coordinateur de l’instance dirigeante, Moad Bouchareb, a invité ses militants, à partir de la coupole du 5 juillet, « à se mobiliser » pour la campagne électorale, alors que le président Bouteflika n’a pas encore exprimé officiellement son intention de briguer un autre mandat.

Les militants du FLN sont-ils tous favorables à cet appel ? Certaines indiscrétions ont fait état du refus de certains cadres du parti de valider le choix de la direction du FLN. Parmi les noms cités, il y’a, Abdelaziz Belkhadem, Amar Saadani ou encore Rachid Assas.

Contacté par Actu-fil.com, Rachid Assas, ancien cadre dirigeant au sein du parti et ancien membre du bureau politique, a tenu à démentir cette information. « Je tiens à préciser que je n’ai pas rencontré le candidat à la candidature Ali Ghediri, contrairement à ce qui a été rapporté par certains », précise Assas.

Ce dernier affirme que son soutien au président de la république « est inconditionnel ». « Je n’ai jamais caché mon soutien au président de la République, et ce n’est pas aujourd’hui que je vais changer de position », affirme-t-il.

Concernant Abdelaziz Belkhadem, son absence du meeting organisé aujourd’hui à la coupole du 5 juillet s’explique par son déplacement à l’étranger dans le cadre d’une mission officielle. Par ailleurs, selon des informations recueillies par Actu-fil.com, Amar Saadani se trouve aussi à l’étranger pour des « raisons familiale ».

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici