Parmi les organes de base vitaux composant l’organisme figure l’intestin. En effet, il a pour principale mission de faire disparaître les déchets, d’assimiler l’eau et les vitamines ainsi que de conserver un certain équilibre pour le bon métabolisme de l’appareil digestif. C’est pourquoi il est important de bien en prendre soin. Mais quel régime alimentaire faut-il adopter pour préserver notre santé intestinale ?

 

Le Dr. Bernard Jensen est venu en aide à de nombreux patients souffrant de diverses maladies au cours de sa carrière de médecin. Des expériences enrichissantes qui lui ont permis de venir à la conclusion que l’intestin jouait un rôle essentiel pour la santé et le bien-être humain. En effet, le Dr. Bernard Jensen a, à plusieurs reprises dû soigner les intestins au cours de ces nombreux traitements.

Aujourd’hui, de nombreuses personnes sous-estiment l’importance de l’hygiène intestinale. Un thème qui ne suscite pas vivement l’intérêt et qui est considéré comme un sujet tabou, dans certaines régions du globe. Pourtant, les habitudes et le train de vie quotidien influencent considérablement la santé de l’appareil digestif, et plus particulièrement celle de l’intestin qui nécessite un entretien régulier pour qu’il puisse durablement exercer ses fonctions vitales d’épuration.

Découvrez à travers ce guide comment prendre soin de son intestin afin de prévenir d’indésirables maladies et garder son corps au top de sa forme.

Apprendre à écouter son corps

Norman Walker désigne le corps humain comme une maison dans laquelle réside l’être humain. En effet, notre corps peut être associé à un bâtiment dans lequel nous bâtissons notre propre famille. Ce qui requiert des soins et de l’entretien particuliers pour éviter que les toits ne laissent échapper de l’eau en saison de pluie ; pour s’assurer que les systèmes de canalisation fonctionnent parfaitement ; qu’aucun termite ou autres microbes viennent gâcher le sommeil des enfants en pleine nuit ou encore que les murs ne soient pas endommagés…

Il en va de même pour notre corps. Chacun de nos faits et gestes (physiques, psychiques…) impactent sur les différentes fonctions de l’organisme. C’est pourquoi il requiert lui aussi un minimum de soins et d’attention. Pour ce faire, il est essentiel de manger des aliments sains et de bonne qualité afin d’aider votre habitation à vous garder en sécurité et en pleine forme.

Les enjeux d’une alimentation saine et équilibrée

Le fait de manger sain et équilibré aide à renouveler efficacement les tissus de l’organisme (régénération cellulaire). Une bonne alimentation contribue en effet, à une meilleure dégradation des aliments qui n’ont pas été correctement dissouts par le tube digestif, avant de les faire disparaître. Le dysfonctionnement de cette assimilation peut conduire à une fermentation toxique nuisible à la santé du corps humain.

L’étape de la digestion des nutriments ingérés dans l’organisme, tout comme le stade d’épuration sont tout aussi importants en vue de prévenir les risques d’intoxication issus d’une mauvaise capacité de l’organisme, à se libérer des selles et autres résidus qui se sont entassés, au niveau de la paroi intestinale. Un concept qui est encore mal interprété par de nombreux patients. Pourtant, la difficulté à se débarrasser des déchets, restés coincés dans le gros intestin ou le côlon, conduit très souvent à une longue et atroce agonie.

Le côlon : le fameux « tout-à-l’égout » de notre organisme 

Le côlon représente l’ultime destination où s’accumulent les bactéries. Cet organe a pour principale fonction de surveiller et de prévenir l’apparition des toxines. À cet effet, il est judicieux de faire la distinction entre deux différentes bactéries. D’une part, les bactéries dites « saines » appelées colibacilles jouent le rôle d’éboueuses. D’autre part, les bactéries dites « pathogènes » sont à l’origine de l’état de toxicité du corps.

Mécanisme de mouvement des microbes présents dans le côlon

D’une manière générale, lorsque le milieu est favorable, propre et hygiénique, les colibacilles dominent les pathogènes et réalisent efficacement l’enlèvement des déchets de l’organisme. Toutefois, il arrive souvent qu’un surcroit de dégradation survient dans le côlon, suite à une mauvaise défécation. Dans ces cas, les pathogènes vont se multiplier et résulter en des symptômes de toxicité, à l’exemple des troubles digestifs (transit anormal, ballonnements…).

Par-conséquent, il est devenu urgent d’évacuer ces déchets aussi vite que possible. C’est là que le côlon intervient grâce à son système d’élimination robuste et efficient. S’il réagit normalement, dans des conditions adaptées aux besoins de l’organisme, alors les signes de détresse devraient vite s’estomper. Même avec un régime d’excellente qualité, tant que le côlon est bouché, l’organisme ne pourra pas retrouver son état de fonctionnement normal.

Quel régime adopté pour une meilleure hygiène intestinale ? 

Pour prendre soin de son intestin, il convient de suivre un régime alimentaire sain et équilibré : repas structurés consommés à des heures régulières et dans le calme, sans précipitations. Il est crucial de manger lentement en mastiquant bien les aliments pour préserver la santé de l’appareil digestif. En effet, en mastiquant, la bouche produit de la salive en abondance. Ce qui stimule l’activité de l’EGF (Epidermal Growth Factor), qui est responsable de la régénération cellulaire au niveau de la muqueuse intestinale.

Il est également primordial de prendre en compte les différentes allergies comme l’intolérance au lactose par exemple, avant de sélectionner le type de régime adapté à l’hygiène intestinale. En effet, ces types d’allergies occasionnent les problèmes digestifs. À titre d’illustration, on dénombre en général plus de 30% d’intolérants au lactose dans une population.

Par ailleurs, dans certains cas les troubles digestifs sont le résultat de troubles émotionnels complexes à gérer. Pour causes : le stress, le chagrin ou encore la fatigue. L’hygiène intestinale passe ainsi également par le contrôle des sentiments. Il est souvent recommandé d’opter pour des séances de relaxation ou de yoga pour se dépayser et libérer les ondes négatives. Et, dans les cas les plus extrêmes, une psychothérapie peut s’imposer.

Quelques conseils diététiques pratiques…

Prendre soin de son intestin passe avant tout par le contenu de nos assiettes. Ainsi, un changement dans le mode de vie alimentaire peut parfois s’avérer nécessaire. Nous vous proposons ces quelques conseils et astuces essentiels pour une meilleure hygiène intestinale :

  • Consulter régulièrement un dentiste pour vérifier la capacité des dents à bien mastiquer les aliments.
  • Manger trois repas par jour et le cas échéant, prendre un gouter léger durant l’après-midi
  • Bien équilibrer la composition des repas (protides, glucides, lipides…) et les varier autant que possible.
  • Eviter de s’adonner à d’autres activités lors de l’heure du repas (Exemples : regarder la télévision ou surfer sur son smartphone).
  • Boire suffisamment d’eau chaque jour. La déshydratation peut en effet être fatale pour le bon fonctionnement de l’appareil intestinal. À ce titre, il est fortement déconseillé de boire des boissons gazeuses, trop glacées et renfermant de l’alcool.
  • Eviter de fumer, surtout à jeun et plutôt attendre la fin du repas, le cas échéant.