Ramtane Lamamra est revenu, ce mercredi 13 mars, sur les décisions annoncées par le président de la République le 11 mars dans sa lettre à la Nation. Pour le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères qui s’exprimait lors d’une émission spéciale diffusée par la chaîne 3 de la Radio nationale, l’exercice était quelque peu difficile.

Durant plus d’une heure, Ramtane Lamamra a tenté d’expliquer les propositions faites par le chef de l’État en réponse aux revendications exprimées par les manifestants. Le vice-Premier ministre n’a donné aucune réponse satisfaisante sur les questions qui ont pourtant suscitées de nombreuses critiques.

La première est celle liée à l’absence d’une base juridique permettant au président de reporter l’élection et prolonger son mandat. Interrogé sur le sujet, Ramtane Lamamra a botté en touche. « Les choses ne peuvent pas être prise isolément (…). C’est une réponse à une demande pressante d’une partie importante de l’opinion publique pour un minimum d’harmonie », a-t-il soutenu.

Ramtane Lamamra n’a pas donné de date concernant le début des travaux de la conférence nationale chargée notamment d’élaborer la nouvelle Constitution. Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères a évoqué des consultations et insisté sur le dialogue. «Nous n’avons pas de recette magique », a-t-il assuré.

Questionné sur la date limite pour l’organisation de la prochaine élection présidentielle, Ramtane Lamamra a rappelé que le président « a souhaité que la conférence s’efforce de terminer ses travaux avant la fin de cette année ». Selon le « plan de travail » proposé par Abdelaziz Bouteflika, c’est la conférence nationale qui devra fixer la date du prochain scrutin.

Demain jeudi, Ramtane Lamamra animera avec le Premier ministre, Noureddine Bedoui une conférence de presse ouverte à toute la presse nationale. Les deux responsables pourraient faire d’autres annonces pour apaiser les tensions à la veille de la marche prévue le vendredi 15 mars.

 

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici