Contrairement à ses alliés politiques qui ont appelé le président de la république à briguer un 5e mandat, Amara Benyounes, le président du Mouvement populaire algérien MPA, n’affiche pas officiellement sa préférence pour les prochaines élections présidentielles
« Le MPA réitère sa décision de principe, à savoir que c’est son conseil national qui déterminera au moment opportun et de manière définitive la position du parti vis-à-vis de cette élection », précise un communiqué du parti rendu public ce , dimanche 20 janvier.
Le MPA précise « que personne ne peut empêcher un candidat de se présenter, en dehors du conseil constitutionnel, seul habilité à se prononcer sur la validité des candidatures. De même que personne ne doit également obliger un citoyen à se porter candidat».
Amara Benyounes qualifie, par ailleurs, la convocation du corps électoral d’une  » une procédure tout à fait ordinaire » de la part d’un Président « qui a toujours respecté la constitution et les lois de la République ».

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici