L’avocat Mokrane Aït Larbi a apporté, ce dimanche 20 janvier, son soutien à la candidature du général major à la retraite, Ali Ghediri, à l’élection présidentielle du 18 avril prochain. « Après plusieurs échanges avec M. Ali Ghediri sur les grandes lignes de son projet, j’ai décidé d’apporter mon soutien à sa candidature, et de participer activement à sa campagne électorale », a annoncé le célèbre pénaliste dans un communiqué.

« Dans un climat d’angoisse, de tension et d’incertitude sur l’avenir immédiat du pays, cette candidature, à contre-courant des codes du système, ouvre le jeu politique et impose une redistribution des cartes par le recours à la volonté populaire comme unique source de légitimité », a-t-il indiqué.

« Si les conditions d’un scrutin loyal, transparent et régulier sont, pour l’instant, loin d’être réunies, la conjoncture impose de sortir des luttes d’appareils, des confrontations claniques et des débats entre initiés, pour impliquer le citoyen dans les choix qui engagent son avenir et celui de ses enfants », poursuit la même source.

Pour lui, c’est par la « seule voie démocratique et pacifique, que le pays pourra éviter le fait accompli des coups de force autoritaires, et les dérives aventurières qui risquent d’engendrer des conséquences tragiques ».

« Dans cette situation grosse de risques pour la cohésion nationale et la paix civile, la conscience de tous les citoyens, dans le respect des convictions de chacun, est interpellée pour prendre part au sursaut solidaire qui permettra de restaurer l’espoir autour d’un nouveau contrat social », conclut-il.

 

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici