Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) a annoncé, dans l’après-midi de ce vendredi 1er avril, son boycott de l’élection présidentielle prévue le 18 avril prochain. Le conseil national du parti de Mohcine Belabbas réuni dans la matinée « rejette cette énième opération de désignation d’un chef de l’État » et « met en garde contre la tentation d’un règlement de comptes entre chapelles par institutions interposées ».

Pour le parti, la « déliquescence institutionnelle et  le délabrement social excluent toute mobilisation en faveur d’une refondation libérée aussi bien, des considérations étroites des clans que des chapelles politiques qui ont mené le pays vers l’abîme ». « Aucune candidature, aucune personnalité, aucun parti seul n’est à même de pouvoir redresser la situation », affirme-t-il.

Le RCD charge également son secrétariat national « de finaliser un appel en vue d’un rassemblement le plus large afin de mobiliser les citoyens et les forces vives du pays autour de l’impératif d’un nouveau départ ». « Un départ  qui restitue la parole au peuple  dans un État où la liberté, la sécurité, l’égalité en droits et l’égalité des chances ne relèvent plus d’un mythe », a précisé le parti.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici