Le Mouvement de la société pour la paix (MSP) a convoqué une réunion extraordinaire de son conseil consultatif le 2 mars prochain, affirme Abderrahmane Saïdi, cadre dirigeant au sein du parti, dans une déclaration à Actu-fil.com.

La réunion qui se tient 24 heures avant la fin du dernier délai de dépôt des dossiers pour les prétendants à l’élection présidentielle, « fera le point sur les préparatifs du parti pour l’élection présidentielle ».

Abderrahmane Saïdi a souligné que le conseil consultatif «entérinera le programme électoral du candidat Abderrazak Makri, et arrêtera les actions prévues pendant la campagne électorale ».

Ce n’est pas tout. Le conseil consultatif du MSP se positionnera le 2 mars d’une manière officielle « sur l’initiative du candidat consensuel de l’opposition », proposée par Abdellah Djaballah, président du mouvement El- Adala. Sur cette question, aucune surprise n’est attendue.

Hier, à partir de Mascara, Abderrazak Makri a exprimé ses réserves sur la démarche de Djaballah. Le président du MSP a rappelé que son parti avait proposé en septembre dernier une initiative du « consensus national », « boudée aussi bien par le pouvoir que par l’opposition toutes tendances confondues». « Nous avons fait notre devoir, mais les deux parties ( opposition et pouvoir) ont refusé le consensus national. Le MSP est-il responsable de cette situation? Qui a échoué, le MSP ou l’opposition? », a-t-il lancé à ses militants; lors d’un meeting organisé par son parti.

Cette position est soutenue par Abderrahmane Saïdi : « nous avons demandé à Abdellah Djaballah une feuille de route, mais ce dernier n’a rien proposé », précise-il. Ce dernier estime que la démarche du mouvement El- Adala « manque de clarté ». Saïdi va plus loin, en reprochant à Djaballah « de vouloir exclure certains candidats potentiels de l’opposition de la course à l’élection présidentielle ». « On ne peut prétendre défendre un candidat consensuel lorsqu’on a déjà une préférence pour un candidat ».

Saidi affirme à Actu-fil.com que le MSP n’a pas encore reçu d’invitation pour assister au sommet de l’opposition le 20 février. « Nous attendons toujours l’invitation de Djaballah », atteste-t-il

Pour rappel, le président du MSP a programmé le 20février une conférence de presse pour rendre public son programme électoral.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici