À deux mois des présidentielles, l’Armée nationale populaire réitère « sa neutralité ». Dans un éditorial de la revue El-Djeich, dans sa livraison du mois de février, l’ANP affirme que l’élection présidentielle « sera une autre opportunité à travers laquelle l’Armée nationale populaire, prouvera ses grandes capacités à sécuriser ce genre de grands scrutins nationaux, et affirmera son extrême et permanent état-prêt pour réunir tous les facteurs de sécurité à travers l’ensemble du territoire national pour réussir cette fête électorale ».

L’institution militaire affirme qu’elle « demeurera attachée à l’accomplissement de ses missions constitutionnelles, notamment en ce qui concerne la sécurité du pays ».

L’Edito est revenu sur l’intervention de l’ANP pour sauver des vies humaines dans le complexe gazier de Tiguentourine en 2013. L’occasion de défendre « la démarche professionnelle de l’Armée populaire nationale ». Cette précision s’avère une réponse à ceux « qui doutent des capacités de l’ANP à planifier à et exécuter des opérations militaires réussies», note l’éditorial.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici