Le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah a réaffirmé, ce mardi 22 janvier, la neutralité de l’institution militaire lors de l’élection présidentielle du 18 avril prochain. « L’Armée Nationale Populaire réitère, avec cette démarche professionnelle, qu’elle est une armée régulière, organisée conduite par des hommes parfaitement conscients de la limite de leurs responsabilités et de l’importance, voire la vitalité des missions constitutionnelles assignées à nos Forces Armées », a déclaré le vice-ministre de la Défense nationale dans un discours prononcé lors d’une visite de travail et d’inspection dans la première région militaire.

« L’engagement au strict respect de la Constitution représente, inéluctablement, la démarche effective immuable de laquelle nous nous éloignerons jamais, conformément à l’article 28 de la Constitution qui stipule littéralement : « la consolidation et le développement du potentiel de défense de la Nation s’organisent autour de l’Armée Nationale Populaire », ce qui signifie que l’Armée Nationale Populaire est le pivot de ce potentiel de défense de la Nation, voire son noyau intrinsèque à travers lequel sont renforcées et développées les capacités de défense de la Nation », a ajouté le chef d’état-major.

Ahmed Gaïd Salah est revenu également sur cette « question récurrente » du vote des militaires. « Les personnels de l’Armée Nationale Populaire œuvrent en force à accomplir leurs devoirs nationaux envers leur patrie, à l’image du devoir de vote aux côtés de leurs frères concitoyens selon les réglementations et les lois en vigueur, et ce, en dépit de quelques voix qui tiennent, malheureusement, à ces questions récurrentes relatives au vote des personnels de l’Armée Nationale Populaire au sein des casernes ? Puis, quand ces derniers ont exercé, depuis 2004, leur droit et devoir électoral en dehors des enceintes militaires, aux côtés de leurs frères concitoyens, ces mêmes voix ont repris leurs questions dénuées de fondements », a –t-il souligné.

Dans son intervention, Ahmed Gaïd Salah a assuré que l’armée est prête à sécuriser le scrutin. « À ce propos, il est certain que la convocation du corps électoral par Son Excellence Monsieur le Président de la République, pour le rendez-vous électoral du 18 avril prochain, sera une autre opportunité à travers laquelle l’Armée Nationale Populaire, prouvera ses grandes capacités à sécuriser ce genre de grands scrutins nationaux, et affirmera son extrême et permanent état-prêt pour réunir tous les facteurs de sécurité à travers l’ensemble du territoire national », a indiqué le vice-ministre de la Défense nationale.

« Dans ce contexte, nous prêtons serment à faire en sorte que les prochaines élections présidentielles se dérouleront, grâce à l’aide et la volonté d’Allah Le Tout-Puissant, dans un climat de quiétude, permettant à notre peuple d’exercer son devoir national dans des conditions normales et ordinaires, à la hauteur de l’image de l’Algérie et sa place prestigieuse parmi les nations» », a-t-il insisté.

 

 

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici