Ali Ghediri, candidat potentiel à la présidentielle du 18 avril prochain, s’est rendu jeudi au siège du parti El- Adala pour rencontrer son président Abdellah Djaballah, a appris Actu-fil.com d’un cadre du parti. «La réunion a eu lieu à la demande de Ghediri », précise notre interlocuteur.

Pendant plus de 2 heures, « les deux parties ont débattu de la situation politique qui prévaut dans le pays à la veille d’une échéance électorale importante ». Le candidat à la candidature a dévoilé une partie de son programme qu’il compte présenter aux algériens à l’occasion de la campagne électorale. « Ali Ghediri a évoqué l’intérêt de rompre avec l’autoritarisme et le système rentier et clientiste », poursuit notre source, qui ajoute que le général à la retraite s’est engagé à militer « pour bâtir un état de droit reposant sur les libertés individuelles et les valeurs communes nationales ».

Pendant cette rencontre, le candidat est revenu sur sa relation avec l’institution militaire. « Ghediri a affirmé avoir pris attache avec des retraités de l’armée », précise notre source.

Le candidat a réaffirmé à Djaballah « sa détermination à rester dans la course à la présidentielle même si le président Bouteflika annonce sa candidature ».

Ghediri a-t-il demandé le soutien du parti islamiste El-Adala? Notre source dément : « Ghediri n’est pas venu arracher un soutien de la part de Djabalah ».

Rappelons que le parti islamiste n’a pas encore dévoilé sa position sur les prochaines élections présidentielles. Parmi les options examinées par ses instances, il y’a le soutien d’une candidature unique de l’opposition. représentant unique de l’opposition.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici