Le porte-parole du RND a réagi, ce dimanche 10 février, à la polémique autour de la prière dans les établissements scolaires. « C’est de la surenchère. Et on appelle le peuple algérien à ne pas suivre ces surenchères liées au contexte électoral. L’essentiel est que l’école avance et s’ouvre davantage », a estimé Seddik Chiheb qui a également pris la défense de la ministre de l’Éducation nationale, Nouria Benghabrit, lors de son passage à Qahwa wa jornane sur Ennahar TV.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici