Ahmed Ouyahia est revenu, ce jeudi 28 février, sur la polémique autour de la prière dans les écoles. « Il faut protéger l’école des perturbations politiques. Il faut laisser nos enfants étudier pour qu’ils soient une force pour l’Algérie et pour l’islam », a lancé le Premier ministre dans sa réponse au terme des débats autour de la Déclaration de politique générale du gouvernement.

« Nous sommes tous des musulmans (en Algérie), à part une minorité. L’islam ne vient pas faire une conquête (…)L’Algérie fait des travailler des milliers d’imams », a précisé Ahmed Ouyahia qui rappelle également le nombre important des moquées dans le pays.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici