Prochainement dans « Plus belle la vie », les téléspectateurs verront une personnalité troublante d’Helena, prête à tout pour parvenir à ses fins. Cette dernière contrôle César à sa guise, au plus grand désarroi du Directeur chez GTS. 

Cette semaine, la pression monte d’un cran pour les héros de « Plus belle la vie », notamment pour César qui subit l’emprise grandissante de la femme de Chris. Les intrigues seront également axées sur Barbara et César qui vont vivre des tournants inattendus dans leur relation. 

La personnalité cachée de César


Helena craint de plus en plus que Chris la trompe avec une autre femme. La femme d’affaires, qui ne se gêne pourtant pas pour fréquenter d’autres hommes, révèle au neveu du proviseur Rochat, qu’elle ne supporterait pas que son mari fasse la même chose qu’elle derrière son dos. Et pourtant, Helena sait bien que Barbara a des aventures avec son homme et met en garde qu’elle n’hésiterait pas à tuer son compagnon et la maîtresse de ce-dernier, pour éviter une humiliation en public. Le DRH tente d’adoucir l’atmosphère en indiquant à la jeune femme qu’elle avait perdu l’esprit, avant de prévenir la fille de Caroline Evenot. La cheffe cuisinière, loin de se douter de cette sombre personnalité manipulatrice d’Helena, sous-estime les avertissements du jeune homme. 

Le Mistral séduit l’audience de France 3

Lorsque Rochat fait part de ses problèmes financiers à Barbara, et lui explique que son neveu lui venait en aide, cette-dernière commence à changer d’avis. Elle comprend que l’homme d’affaires est contraint de se plier aux manipulations d’Helena afin de donner un coup de main au directeur du lycée. Mais César renonce de céder et continue à faire la forte tête. 

D’autre part, les policiers tentent de mettre la main sur la femme qui a tué Melmont. Helena pourrait elle être de la partie alors que deux suspectes semblent sortir du lot dans l’affaire ? Notons que la série Marseillaise a conquis le coeur de 2,84 millions de fans au cours de la semaine dernière. Des résultats équivaut à 13,2% des cibles âgées de plus de 4 ans, contre 11,7% durant la semaine précédente.