Dans Plus belle la vie, le fils de Jérôme, Kevin Belesta, est confronté à de nombreuses contraintes. Dans le cadre d’une entrevue dirigée par l’équipe de Télé 7 Jours, Théo Bertrand a révélé des confidences croustillantes sur les suites de son aventure dans la série télévisée.

Voici maintenant depuis six ans que Kevin Belesta crée les frissons et les suspenses auprès des téléspectateurs vespéraux de France 3. L’acolyte de Baptiste Marci fait ses premiers pas au Mistral en intégrant le lycée Vincent Scotto, avant de décrocher son baccalauréat qui va le projeter dans une carrière de policier. Le jeune adolescent vivra par la suite une terrible tragédie suite au meurtre de son père. Bouleversé par ce drame, le jeune homme met tout en oeuvre pour retrouver l’assassin de son père, et retrouve la paix lorsqu Arnaud Mougin a finalement été arrêté. Une épreuve douloureuse qui continue encore à hanter Kevin dans « Plus belle la vie« .

Une énorme pression sur le dos de Kévin Belesta

Suite à l’entrevue dirigée par Télé 7 Jours, Théo Bertrand avait confié quelques révélations inédites sur le rôle qu’il incarne dans le feuilleton quotidien. En effet, le comédien livre la situation contraignante dans laquelle il est confronté. Il a le choix entre avouer tout ce dont il est au courant concernant l’assassinat de Melmont en vue de protéger Laetitia, sa mère ou garder le silence en vue de mettre son beau-père et employeur, Patrick Nebout à l’abri. Une troisième proche du jeune homme est également mise en jeu, sa compagne, Emilie, qui risque l’embarras dans la mesure où le fils de Jérôme dissimule la vérité. 

Des amitiés hors pair nés de Plus belle la vie

Le comédien de 23 ans a également tenu à faire part de la ressemblance entre sa véritable maman et celle qui joue le rôle de sa mère (Laetitia) dans la série télévisée. Il évoque ainsi que son parcours et celui de Caroline Riou partagent plusieurs points en commun, notamment le fait que le duo mère-fils sont tous deux originaires de la campagne. L’année dernière, dans le cadre d’un interview auprès de Toute la télé, Théo Bertrand avait souligné sa complicité avec l’héroïne du long métrage  Real Movie de Stéphane Robelin, avec qui il avait entretenu une très belle relation devant comme derrière l’écran. Il avait également développé une affinité avec les comédiens qui jouaient dans la peau de César, Baptiste, Emma, Thérèse ou encore la pétillante Lilou.