Le procureur général près la Cour d’Alger a réagi, ce jeudi 28 mars, à l’arrestation d’Ali Fodil par un service de sécurité.

« Suite aux informations faisant état de l’arrestation ce jeudi 28 mars de M. Ali Fodil, président directeur général du groupe de presse Echourouk, le procureur général près de la cour de justice d’Alger s’étant saisi des faits, porte à la connaissance de l’opinion publique, qu’aucune procédure n’a été mise en œuvre contre l’intéressé qui puisse justifier son arrestation », écrit-il dans un communiqué.

« Cependant, un des services relevant de la police judiciaire confirme l’avoir arrêté pour des motifs d’enquête préliminaire qui a été enclenché sans avis préalable du parquet compétent telle que l’exige le code de procédure pénale », précise la même source.

« Cette procédure n’étant pas justifié au regard de la loi, le procureur général a ordonné la libération immédiate du sus cité, tout en ordonnant l’ouverture d’une enquête sur ces faits », conclut-elle.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici