Le très contesté gouvernement de Noureddine Bedoui a tenu, ce mercredi 3 avril, sa première réunion.  « Plusieurs décisions ont été prises » rapporte l APS.

La même source cite « l’adoption de la transparence et de l’objectivité dans l’attribution de la publicité publique, sans exclusion, ni discrimination aucune entre l’ensemble des médias publics et privés ». Pour ce faire, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement « a été chargé d’examiner et de mettre en œuvre les outils et mécanismes juridiques, réglementaires et procéduraux dans l’objectif de sa régulation ».

Le gouvernement s’est penché aussi sur  l’épineuse question des partis non encore agrées. Bdeoui a donné des instruction pou examiner « les dossiers déposés auprès du ministère de l’Intérieur, relatifs à l’agrément des partis politiques et des associations à caractère national et inter wilayas, en chargeant le ministre l’Intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire de l’application de cette procédure, conformément aux conditions énoncées dans la loi organique 12-04 du 12 janvier 2012 relative aux partis politiques et la loi 12.06 du 12 janvier 2012 relative aux associations ».

le ministère du travail a été instruit  pour le traitement des dossiers déposés auprès du ministère du Travail, relatifs à l’agrément des syndicats, conformément aux dispositions de la loi 90-14 du 2 juin 1990.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici