Visiblement, Nagui ne manque jamais de charrier les candidats qui viennent participer à son émission « N’oubliez pas les paroles » dès que la moindre occasion se présente. 

Dans le numéro de « N’oubliez pas les paroles » diffusé ce vendredi 21 Août 2020 sur France 2, les téléspectateurs ont eu l’occasion de faire la connaissance d’Eddy. Le candidat, avec sa boule à zéro, n’est pas passé inaperçu surtout aux yeux de Nagui, qui ne s’est pas plié pour charrier le candidat n’ayant plus un poil sur le caillou…

La coupe de cheveux assez particulière d’un candidat intrigue Nagui

Alors qu’Eddy avait fait son entrée sur scène, Nagui a tout de suite été frappé par l’apparence physique du candidat, qui avait le crâne rasé. L’occasion fut trop belle pour le comédien pour ne pas lancer une vanne à ce sujet. Le participant était venu dans la soirée de ce vendredi pour défier la maestro actuelle en titre, Maeva, qui est actuellement à la tête d’une cagnotte totale de 58 000 Euros. Ainsi, à la seconde où le challenger a pointé le bout de son nez sur le plateau, l’animateur de 58 ans a fait une petite déclaration pour faire part de sa réflexion sur le fait qu’Eddy était chauve. Ce-dernier réplique alors en soulignant que lorsqu’on ne pouvait plus rien faire, il était préférable de couper court. Curieux, le père de Nina Fam ne pouvait s’empêcher d’interroger le principal concerné sur les raisons qui ont motivé son choix de tout couper derrière d’un coup. Ce dernier, entre dans le jeu et répond sur une note d’humour que c’était pour se sentir plus frais en cette période estivale. Mais Nagui ne s’arrête pas là…

Le jeu de mot entre « poêle » et « poil » amuse Nagui

Le candidat avait évoqué que s’il réussissait à empocher 20 000 Euros à l’issue du jeu, il s’en servirait pour acheter un poêle. En plaisantant, Nagui faisait référence à un « poil ». Le candidat, très à l’aise réplique alors qu’il ne s’agissait pas des poils des cheveux mais un poêle pour sa maison. L’animateur phare de « Tout le monde veut prendre sa place » n’en finit plus et poursuit en expliquant à Eddy qu’il pouvait mettre le poêle là où il le désirait en s’acharnant davantage sur le jeu de mot. Son interlocuteur souligne par la suit qu’il s’agissait d’un poêle en bois qu’il aimerait utiliser pour décorer sa maison fraichement rénovée, dans le but d’offrir une note confortable « maison de campagne » à son intérieur. Une belle initiative soutenue par le mari de Mélanie Page.