Naïma Salhi a été réélue à la tête du Parti de l’Équité et de la Proclamation(PEP), dans la soirée d’hier samedi, à l’issue d’un congrès qui s’est tenu à Alger. Dans le pays, cette responsables politique devenue députée à l’issue des dernières législatives s’est fait connaître avec des déclarations parfois racistes, violentes et souvent polémiques autour certaines questions dont l’enseignement du Tamazight et la polygamie.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici