Des manifestants près de la Place Audin. Photo prise par Hadjer Guenanfa.

La contestation ne s’affaiblit pas. Dans la matinée de ce dimanche 24 mars, les fonctionnaires des mairies de Ben Aknoun et ceux de Bab El Oued à Alger ont tenu des rassemblements.

« Djeich, echaâb, khawa, khawa (L’armée et le peuple sont des frères) », scandent les travailleurs de l’APC de Ben Aknoun. « FLN, dégage! », lâchent ceux de l’APC de Bab El Oued.

Devant le siège de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), des travailleurs et des syndicalistes ont appelé au départ de Abdelmadjid Sidi Said.

Des « travailleurs de la résidence d’Etat au Club des Pins » observent une grève « depuis mercredi passé » et organisent « un sit-in permanent près de la Direction générale », a rapporté El Watan hier.

« Ils dénoncent les conditions de travail épouvantables imposées par le DG, Hamid Melzi, et demandent par conséquent aux pouvoirs publics de le démettre de ses fonctions qu’il assume depuis près de 25 ans », précise la même source.

« Le ras-le-bol des travailleurs a été atteint à la suite du mariage fastueux organisé vendredi dernier, à l’annexe du Sheraton, de la fille de la secrétaire particulière de Melzi », selon le journal.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici