Les Jeunes progressistes du RCD sont revenus, ce lundi 11 février, sur les meurtres de deux étudiants au cours de ces derniers jours. « Un étudiant en 3e année médecine a été retrouvé hier soir égorgé dans sa chambre à la cité universitaire de Ben Aknoune. Selon les informations qui circulent, ce sont deux individus étrangers à la cité qui seraient les auteurs de cet abominable assassinat. Quatre jours avant, c’est un étudiant zimbabwéen qui a succombé à des blessures lors d’une attaque à l’arme blanche devant la résidence universitaire dans la wilaya d’Annaba », rappellent les Jeunes progressistes du RCD.

LIRE AUSSI : Rassemblement à la faculté de médecine après le meurtre d’un jeune étudiant

Ces derniers condamnent, dans un communiqué, « ces actes barbares », « s’inclinent devant la mémoire de ces deux étudiants victimes de l’insécurité et de la gabegie qui règnent dans le milieu universitaire » et « partagent le deuil de leurs familles et de leurs proches et les assurent de leur sincère et entière solidarité ».

« Les Jeunes progressistes ont, à maintes reprises, interpellé les responsables du secteur de l’enseignement supérieur quant au climat délétère et au laisser aller dans la gestion de l’ensemble des infrastructures universitaires », écrivent-ils. Pour eux, ces « crimes crapuleux dans l’enceinte et la périphérie de l’université démontrent, si besoin est, l’incapacité et le bricolage de la tutelle dans la prise de la question de la sécurité au niveau des résidences qui sont livrées à la mafia et des groupes de délinquants extra-universitaires ».

 

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici