Abdelkader Messahel a rencontré, hier lundi, à Washington les représentants de la communauté nationale établie aux États-Unis. Durant cette rencontre, le ministre des Affaires étrangères a écouté les attentes et les préoccupations de la communauté algérienne aux États-Unis d’Amérique.

Abdelkader Messahel est revenu sur les « mesures prises, dans ce cadre, pour l’amélioration du service consulaire, notamment la modernisation et la numérisation de l’administration ». Il a également rappelé les décisions du président de la République en faveur de la communauté nationale à l’étranger pour ce qui est de l’accès au logement en Algérie et l’accompagnement des investisseurs et des jeunes de cette communauté.

Le ministre des Affaires étrangères a également mis un accent particulier sur « les réformes globales mises en œuvre en Algérie pour la diversification de l’économie nationale, un domaine auquel la communauté nationale peut contribuer à travers l’investissement ».

Le ministre des Affaires étrangères a mis en exergue les « efforts du gouvernement algérien pour préserver la stabilité du pays dans un contexte régional difficile ». Dans ce cadre, il a fait référence aux politiques de la concorde civile et de la réconciliation nationale, conduites par le président de la République, qui ont redonné à la société algérienne « sa cohésion et son unité ».

Abdelkader Messahel a aussi évoqué « l’ensemble des réformes qui ont suivi pour la réappropriation de l’identité nationale, notamment la dimension amazighe avec la langue amazighe en tant que langue nationale et officielle et la proclamation de la fête de Yennayer comme fête nationale chômée et payée ».

« Toutes ces réformes ont grandement contribué à la préservation de la stabilité de notre pays et au développement socio-économique qu’il a connu durant les dernières années », a-t-il estimé.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici