Suite à la hausse des nouveaux cas confirmés après le déconfinement, ce lundi 20 juillet, le ministre de la Santé Olivier Véran a fait une déclaration quant aux nouvelles mesures prises par le Gouvernement, notamment le port de masque et une éventualité de reconfinement.

Après le 11 mai 2020, jour de la levée du confinement, le laisser-aller des Français a conduit à une hausse des nouveaux cas confirmés. Des questions se sont ainsi posées si un retour à un nouveau confinement serait appliqué. Pour y répondre, ce lundi 20 juillet, Olivier Véran s’est exprimé sur la situation et a ainsi déclaré les décisions prises pour arrêter l’expansion du virus.

Le port obligatoire de masque

Après la déclaration de 534 nouveaux cas confirmés en seulement 24 heures, le Premier Ministre Jean Castex a porté  parole à la présidence et affirmé  l’obligation de porter des masques à partir du mois d’août. Cependant, en analysant la situation, l’État a appliqué cette mesure avant la date initialement donnée. Ceci étant dans le but de maîtriser et prévenir l’expansion du virus et ainsi éviter la reprise de l’épidémie. Par conséquent, le président Emmanuel Macron a récemment annoncé qu’à compter du lundi 20 juillet, le port de masque est obligatoire pour tout résident français.

Une solution adaptée à chaque situation éventuelle

Si le Premier Ministre Jean Castex a récemment évoqué que le reconfinement ne serait pas immédiat, sur France Info, ce lundi 20 juillet, le ministre de la Santé Olivier Véran a voulu souligner quelques points. En effet, ce dernier a déclaré que le Gouvernement fait confiance à la sagesse et à la responsabilité des Français dans le respect des éventuelles règles barrières. Le nombre des cas confirmés, s’élevant actuellement entre 400 et 500, est inquiétant. De ce fait, une reprise d’épidémie s’avère fortement probable. Quoi qu’il en soit, l’immunologiste et président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, a déclaré sur RTL qu’ils allaient déployer tous les moyens nécessaires pour ne pas avoir recours à un confinement généralisé.