En janvier dernier, le Prince Harry et la duchesse Meghan Markle ont annoncé leur départ officiel de la monarchie britannique pour rejoindre les États-Unis. Cependant, après leur emménagement, la duchesse Sussex tente de se reconvertir dans sa carrière en s’engageant ainsi dans la vie politique du pays.

Après de nombreux mois de compagne électorale, la date du vote des Américains a été fixée pour le 3 novembre 2020. Ces derniers devront faire un choix éminent entre le parti républicain présidé par Donald Trump et le parti démocratique avec Joe Biden. Un duel de taille dont l’apparition d’une nouvelle tête de célébrité pourrait chambouler le cours de la campagne électorale.

Meghan Markle, prête à s’engager dans la vie politique des États-Unis

Selon le commentateur royal de L’Express, un site internet britannique, après la démission du Prince Harry et Meghan Markle dans leurs fonctions royales, cette dernière aurait déjà signé un bon nombre de prises de parole politisées ces dernières semaines. En effet, elle a souvent exprimé sa position politique afin de faire face aux problèmes actuels que rencontrent les États-Unis notamment sur les violences infligées aux « Noirs » par les policiers blancs. Cependant, en s’intéressant davantage sur la politique et en jouissant d’une grande liberté d’expression, la conjointe du Prince Harry s’engagerait en tant que « candidate du Parti démocrate » selon l’expert Richard Fitzwilliams. Impressionné par la maman d’Archie, ce dernier rajoute que : « Meghan a toujours eu l’âme d’une militante et ce, depuis qu’elle a réussi à faire campagne contre une publicité sexiste à l’âge de 11 ans ».

Le démocrate prend les devants face au républicain

Bien que l’engagement de Meghan Markle semble toucher le cœur des électeurs, notamment sur la lutte contre le racisme, l’écologie, le féministe ainsi que la cause animale, celui-ci devrait se faire attendre. Toutefois, il n’y a pas de quoi s’affoler puisque la duchesse et sa famille, composée de son époux et leur fils, viennent récemment d’emménager à Los Angeles et compte y rester pour un bon bout de temps.

Quoi qu’il en soit, en ce qui concerne les sondages entre les deux partis aux États-Unis, le président républicain a de nouveau eu une difficulté à faire face à son rival démocrate Joe Biden. Donald Trump ne cesse ainsi de balayer un sondage défavorable contre son adversaire puisqu’il compte, actuellement, 9 points de retard face à ce dernier. Cette situation est-elle vraiment liée à sa mal-gérance de la crise sanitaire ? Affaire à suivre.